samedi 3 janvier 2015

Meilleurs vœux

D'une vie antérieure de prof j'ai le souvenir que je n'aimais pas du tout cette rentrée de janvier. Ces quelques jours de vacances autour de Noël sont, plus que d'autres, une période de fête de famille. Je savais pertinemment  que tous les jeunes n'avaient pas forcément passé de bonnes vacances, plusieurs fois certains avaient vécu des drames (accident, décès, suicide...). Alors, le face à face avec 25 ou 30 jeunes au seuil de l'année nouvelle où la tradition veut qu'on s'adresse des vœux de bonheur, me mettait toujours mal à l'aise. Allais-je souhaiter, même avec la plus grande sincérité, "Bonne année, bonne santé et la bac à la fin de l'année" sans savoir dans quelle terre labourée ça allait tomber ?

Alors pour ces jeunes en fin d'adolescence, au seuil de la vie, déjà ou prochainement affrontés à des choix importants, j'ai souvent repris les vœux de Jacques Brel. Je trouvais (et trouve toujours) qu'ils sont une magnifique méditation sur la vie et le bonheur, tout un programme de vie.

En soi, ils n'ont rien de religieux, et pourtant croyant, non-croyant, personne en recherche... chacun peut s'y retrouver.
Lecteur, de tout cœur je t'adresse aussi ces vœux :



... Le seul fait de rêver est déjà très important.
Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir
et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer
et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions.
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil
et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de respecter les différences des autres,
parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.
Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence
et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche,
à l’aventure, à la vie, à l’amour,
car la vie est une magnifique aventure
et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
Je vous souhaite surtout d’être vous,
fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.


Jacques Brel - 1er janvier 1968 - Europe 1



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"