mercredi 7 novembre 2012

Des élections sans tambour ni trompette


Bien sûr je ne veux pas parler ici de l'élection du Président américain, qui battait son plein et faisait grand bruit ce week-end, focalisant tous les regards et commentaires.

Non, plus modestement, dans un coin du bocage vendéen 75 religieuses de la Congrégation se retrouvaient pour une session préparatoire au Chapitre qui se tiendra en juillet 2013. Bon déjà je devine des sourcils qui se lèvent : c'est quoi un chapitre ? Disons que dans la vie religieuse le Chapitre c'est l'autorité suprême, qui se réunit tous les 5 ou 6 ans (selon les Congrégations),  décide des orientions pour les 5 ou 6 ans à venir et élit les Sœurs (dont la Supérieure générale) qui auront mission de mener à bien ces orientations.

Dans les Congrégations à grands effectifs ces élections se font en plusieurs fois. C'est donc l'une de ces étapes que nous avons vécue pendant 3 jours le week-end dernier.

Certes on aurait pu faire ça en une journée et se contenter d'enfiler les votes les uns à la suite des autres. Une bonne journée faisait l'affaire. Mathématiquement ça collait.
Ben non. Dans l’Église, la vie religieuse en particulier, ça ne se passe pas ainsi, torché à la va vite.

Il nous a bien fallu trois jours
  • pour faire mémoire des cinq années passées : comment les orientations prises ont-elles été mises en œuvre, quels fruits nous en recueillons pour nous et pour l’Église ?
  • pour nous disposer à aller plus loin ensemble et être attentives aux appels de l’Église et du monde,
  • pour entendre les laïcs qui cheminent et s'engagent avec nous, nous dire leurs motivations pour nous rejoindre et les appels de la société qu’ils auraient à nous faire entendre
  • pour nous donner des temps de prière et de célébration ensemble
  • pour élire les Sœurs qui constitueront ce Chapitre et poursuivront le travail en juillet prochain.

Pas de campagne, pas de programme à défendre ou à soutenir, pas de liste de candidates...
Enfin non, c'est pas tout à fait ça.
Si, il y a un programme à soutenir, celui de l'évangile et de sa bonne nouvelle à répandre là où nous sommes, dans le monde d'aujourd'hui tel qu'il est. De quoi nos Églises et le monde ont-ils besoin ? Qu'attendent-ils de nous ? A quelles exigences, conversions, adaptations fidèles nous appellent-ils ?...
Si, il y a une liste d'élection, mais elle comprend tous les noms de toutes les Sœurs de France (celles des autres pays ont leurs élections propres).

Des élections dans l’Église, c'est quand même particulier.

Après ces élections la préparation se poursuit jusqu'en juillet 2013 en étant attentives à notre temps, au monde et à l’Église, pour entendre ce que l'Esprit nous dit. Dans une Église diverse, voire divisée, soyez vous-mêmes pleinement religieuses des Sacrés Cœurs dans vos manières de vous situer, tout en restant ouvertes aux inspirations de l'Esprit. Témoignez de ce qui vous tient à cœur, ce qui vous fait souffrir et vivre. Prenez appui sur le meilleur de votre tradition. Aidez les chrétiens à aimer l’Église. (Auguste Roy, délégué épiscopal à la vie consacrée).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"