samedi 27 octobre 2012

Mais de quoi elle se mêle celle-là !

Mercredi après-midi.
Pas d'école pour les enfants.
Un nouveau magasin FNAC a ouvert la veille.
Les badauds s'y engouffrent. Simple curiosité, ce n'est qu'une FNAC, ou histoire de donner un but à la balade du jour. Beaucoup de monde. Beaucoup de jeunes et d'enfants. Beaucoup de rayons. Beaucoup de jolies choses, attrayantes.

En badaud confirmé je n'ai pas manqué la visite à l'occasion d'un passage dans le coin. Tiens justement je n'ai plus de stylo.
Alors que je cherche LE stylo qu'il me faut dans cette étendue de rayonnages un gamin (6-7 ans), seul, promène des yeux écarquillées sur des étals trop tentants, juste à hauteur de ses yeux.
Léger coup d’œil à droite, à gauche... doucement il prend un crayon et le fait remonter dans sa manche pour le glisser aussi discrètement dans sa poche en quittant tranquillement le rayon, nez en l'air.
Pourtant nos regards se croisent.
Il poursuit son chemin.
Réflexion à la vitesse de l'éclair :  j'y vais ? j'y vais pas ? ce n'est qu'un crayon.... ça ne ruinera pas la FNAC... tu ne le connais pas ce gamin, occupe-toi de tes oignons...
et je le rejoins doucement, de l'autre côté du rayon.
Il ne s'est pas enfui.
On se regarde, en face.
Il sait que j'ai vu. Il marque une brève hésitation, mais ne bouge pas. Le crayon est dans sa poche, on ne le voit pas. 
Je glisse à voix basse : Tu l'achètes ce crayon ?... Si tu ne l'achètes pas... il faudrait le remettre. 
Et je le quitte.
Il a remis le crayon. Il s'est sauvé.
Je n'ai pas cherché à voir où il allait, qui il allait rejoindre.
Je suis repartie avec plein de questions : de quoi je me mêle ? qu'est-ce qui s'est passé dans sa tête de gosse pendant ces 2 minutes ? certainement il va rester seul avec ce secret, ça m'étonnerait qu'il raconte ça à ses parents. Déjà une habitude chez lui ? un accident ? Mais c'est vraiment trop tentant tous ces crayons de toutes les couleurs, là, juste à sa portée.
Tout ça rien que pour un crayon... et maintenant les rayons de Noël se mettent en place... on recommence l'histoire ?


5 commentaires:

  1. Bien vu, votre remarque : au bon niveau, sans jugement, mais un appel clair à la conscience et à son éveil.

    Je crois qu'en l'aidant ainsi dans les petites choses, vous l'avez sans doute aussi aidé pour les plus grands choix qu'il aura à accomplir plus tard.

    RépondreSupprimer
  2. l'enfant a sans doute compris il faut les apprendre

    RépondreSupprimer
  3. "Auuu Voooooooooooooool".
    Ah non, ta technique est mieux.
    en plus, si on en croit Peter Parker, le jeune voleur aurait trucidé ton oncle juste après. t'as bien fait

    RépondreSupprimer
  4. "Je suis responsable de ce que je fais mais aussi de ce que je laisse faire... quand l'action est à ma portée". Un principe que j'essaie de mettre en pratique. Je n'ai pas toujours eu des retours positifs, de spectateurs étrangement absents qui s'avéraient être les parents, parfois même dans le cas de grosse bêtise. Mais j'ai eu des retours positifs de jeunes qui n'avaient pas réalisé ce qu'ils faisaient et voulaient ensuite réparer la "faute ou l'erreur"
    Bravo il fallait le faire et c'est bien quand cela peut rester dans le secret des cœurs comme dans ce cas.

    RépondreSupprimer

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"