vendredi 7 décembre 2012

Leur entrée dans la Vie comme un clin Dieu

Aujourd'hui nous avons conduit à sa dernière demeure, comme on dit, Sœur Jeanne, 88 ans, 69 ans de vie religieuse. Un âge respectable, une longue vie sous le signe du chant et de la musique.
Il est d'usage au début des célébrations des obsèques de faire un bref rappel de ce que fut la vie du défunt. A ce moment-là on est souvent très bon en calcul mental... et je n'ai pu m’empêcher de sourire en voyant les expressions de visage du tout jeune célébrant : née en 1924, entrée au noviciat en 1942, profession religieuse, professeur de musique toute sa vie dans le même établissement de 1948 à 1986... lui qui a l'âge d'être son petit fils, qui est façonné par une autre société où l'engagement dans la vie religieuse ou sacerdotale se fait plus tard, et dans un monde si mouvant.

Un peu impressionnant certes, mais pas exceptionnel pour autant.

Sœur Jeanne n'avait pas de famille pour l'entourer ce matin. Une sœur, âgée aussi et malade, empêchée de se déplacer, des neveux dispersés aux quatre coins de la France et de la planète, mais unis à nous tous, là autour d'elle. Nous ? Les Sœurs de la Congrégation bien sûr, mais aussi de vieux Fontenaisiens de souche, comme elle, et d'anciennes élèves. A 88 ans avoir encore des élèves pour se souvenir d'un prof d'il y a 50 ou 60 ans... elle a dû les marquer ces jeunes !

Mais ce qui me touche surtout aujourd'hui et qui donne un ton particulier à cette célébration c'est que Sœur Jeanne est la première à nous quitter depuis la fusion avec la Congrégation des Sacrés Cœurs et que cela arrive pile un an après (8 décembre 2011). Et ce même jour était enterrée une autre Sœur de la Congrégation, à Mauriac (Cantal), et avant-hier une troisième, à Coutances (Manche). Mauriac, Coutances, Fontenay : trois Congrégations accueillies par les Sœurs des Sacrés Cœurs, trois Sœurs originaires de ces Congrégations différentes, réunies dans une même Congrégation, et accueillies en même temps dans l'unique maison du Père au premier anniversaire de la dernière fusion. Comme un signe d'unité, une invitation forte, un encouragement à poursuivre le chemin commencé pour grandir et construire ensemble ce nouveau corps que nous formons, enrichi de l'apport des unes et des autres.

Marie-Thérèse, Marie-Marthe, Jeanne, votre départ, votre entrée dans la Vie comme un clin Dieu.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"