samedi 26 janvier 2013

Vers Diaconia 2013

Diaconia 2013, c'est lancé depuis déjà près d'un an et demi et c'est dans moins de 4 mois, à l'Ascension. Il serait temps de s'activer !

A plusieurs reprises depuis quelques années les évêques de France ont attiré l'attention sur les précarités et la dureté de la vie en général, et à tous les niveaux. A l'approche de Noël ils ont invité à "vivre Noël autrement". C'est en réponse à l'appel des évêques de France en 2009 qu'a été lancée la démarche Diaconia 2013 : Servons la fraternité !

Et à quoi nous invite cette démarche ? Le sous-titre est explicite : Servons la fraternité !  Voilà, c'est clair : le service du frère. Et comment servir la fraternité si ce n'est en commençant par ouvrir les yeux pour d'abord voir ce qui se passe. A la façon de la relecture, un stop-j'ouvre-les-yeux, de quoi suis-je témoin ? Une sorte d'appel à témoins sur des coup d'main... coup d'coeur... coup d'gueule... coup d'pouce... coup dur...

Il faut reconnaître que dans notre paroisse l'opération peine à avancer. Elle a démarré laborieusement, il y a eu quelques rencontres, toujours timides. Hier soir l'équipe de pilotage avait largement invité les responsables de mouvements et associations caritatives pour présenter les deux étapes suivantes : recueillir des fragilités puis des merveilles dans ce qui se vit autour de nous. Peut-être un peu plus difficiles de voir les merveilles avec cette fâcheuse tendance qu'on a à plutôt voir ce qui ne va pas que ce qui va bien. Pour ensuite écrire le livre blanc des fragilités et le livre des merveilles. Livres qui seront présentés à la paroisse et au rassemblement national de Lourdes à l'Ascension auquel participeront des délégués des paroisses.

Pourquoi cette frilosité alors que le thème est tant d'actualité, alors que nous avons si soif de fraternité, d'attention, d'écoute, dans un contexte politico-socio-économique dur à vivre ?

Ce ne sont pourtant pas les documents qui manquent : tracts, propositions et guides de rencontres, le très beau hors série de Prions en Église pour prier et réfléchir et le site internet Diaconia 2013, riche et vivant.

Repérer des fragilités ou des merveilles n'est pas une fin en soi, mais les ayant repérées appeler à vivre, dans la réciprocité, la fraternité et l'espérance avec les personnes en situation de fragilité. C'est aussi un rappel que pour un chrétien la fraternité et le service du frère ne sont pas une option mais une manière de vivre sa foi chrétienne à la suite du Christ.

Alors allons-y, il est temps ! Ouvrons nos yeux et nos cœurs et soyons acteurs de fraternité au cœur de nos différentes communautés de vie. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"