jeudi 17 janvier 2013

Vœux œcuméniques

C'est la saison des vœux. Parfois un peu remis en cause ils sont encore largement partagés.

Pour la troisième année le curé et le pasteur ont tenu à présenter leurs vœux non seulement aux paroissiens mais à l'ensemble de la population du pays de Fontenay. L'invitation était large et s'adressait à tous afin que chacun se sente invité et accueilli, quelles que soient ses croyances ou ses opinions. Une soirée conviviale, où chacun vient et part au moment qui lui convient. Un temps gratuit pour se saluer les uns les autres, se rencontrer, faire connaissance parfois, autour d'un buffet froid.

Pour introduire leurs vœux chacun y est allé de son conte.
Le pasteur a raconté l'histoire des deux loups. Le vieillard dit à l'enfant : "il y a deux loups en toi : celui de la révolte, de la jalousie, de la haine et celui de la joie et de la paix. Ils combattent, et lequel des deux va gagner ?... Celui que tu auras nourri."
C'est ce que nous nourrissons qui grandit.
Je vous souhaite une année paisible, et nous allons la faire ensemble.

Le curé, à partir d'un souvenir d'enfance où on se souhaitait "bonne année, bonne santé et le paradis à la fin de tes jours" a fait un rêve de paradis et d'enfer. Dans l'un et l'autre lieu des gens avaient un bol de riz et de longues baguettes. Ceux de l'enfer essayaient de manger seuls avec leurs baguettes mais n'y parvenaient pas car elles étaient trop longues. Ceux du paradis se servaient de leurs baguettes pour nourrir leur vis-à-vis, et ils étaient heureux.
Je nous souhaite de nous nourrir les uns les autres de nos rencontres et de nos découvertes, de paroles échangées, de projets menés ensemble,

A y regarder de près ce ne sont pas vraiment les vœux qui sont œcuméniques mais bien plutôt la démarche en elle-même. Invitation conjointe du curé et du pasteur, préparation de la soirée par les deux communautés chrétiennes, pour accueillir largement, nous ouvrir à la richesse du monde associatif, créer des liens. Cette démarche a bien sa place et son sens à la veille de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"