lundi 25 février 2013

20 secondes de silence... c'est long

Hier soir au 20 h de France 2 Laurent Delahousse avait invité Muriel Robin à l'occasion de son retour sur scène après 8 ans d'absence.  A force de tout faire pour les autres elle en a fait un burnout, selon ses propres mots. Et alors comment on se remet ?

Et Muriel de nous expliquer qu'il lui a fallu prendre du temps pour elle. Il faut du temps pour se ressembler, pour régler des choses, pour s'occuper de soi.

On parle souvent du lâcher prise... c'est important... faire une pause, apprécier le silence... C'est rare aujourd'hui le silence, il faut toujours remplir, mettre de la musique... à la télé, partout.
Et elle lui coupe la parole :

-  vous voulez qu'on fasse un moment de silence ?
-  30 secondes,
-  30 ? on essaie
-  pas plus... 30 maxi
-  bon, on fait 20.

Surpris, il a sûrement aussi eu peur Laurent : un silence à la télé ! (Peut-être même a-t-il eu une mise en garde de ses chefs via l'oreillette). Et c'est parti. C'est vrai que ça fait drôle quelques secondes de silence à la télé.

"Voilà ça fait à peu près 20 secondes..."
elle a éclaté de rire.
Oui Monsieur Delahousse, vraiment à peu près, ça en fait à peine 15. Mais c'est quand même long 15 secondes de silence à la télé. Vous ne nous avez vraiment pas habitués à ça.

Originale, inattendue et amusante la propositon de Muriel Robin, mais pourquoi pas. Fallait oser. Et elle nous renvoie la balle. Le silence c'est possible.
Le silence rare aujourd'hui, fait peur, alors on le raccourcit  avec plein de bonnes raisons pour ne pas le faire durer. Pourtant un peu pratiqué, il apaise, repose, permet de se ressourcer, de prendre du recul... Pour le chrétien il est le lieu de la prière, de la rencontre avec Dieu, et prépare aussi la rencontre de l'autre...

Quels espaces de silence dans ma vie ?

L'interview de Muriel Robin
(la minute les 15 secondes de silence c'est à 6 mn 50)

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Bien sûr flipperine il y a des silences lourds et douloureux, et je n'exclus pas cela. Silence de la solitude, de l'épreuve, de la maladie, silence de la mort... Le silence qui nous tombe dessus et nous écrase. Mais il y a aussi le silence que je choisis pour faire le point, pour me ressourcer, pour mieux repartir... ;-)

      Supprimer

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"