lundi 9 septembre 2013

"Gardien de ton frère"... aussi sur la route

Parce qu'il est le patron du village et de l'église du village St Christophe est fêté dans la petite commune de Longèves mais avec un calendrier un peu décalé pour cause de vacances. Et parce que de surcroît il est le patron des voyageurs la fête revêt un caractère original. Hier donc, pour la 6e année la fête a été marquée par la bénédiction des conducteurs, tous conducteurs d'engins qui roulent. De nombreux motards sont venus se joindre aux paroissiens et amis.

Certains y verront peut-être du folklore à moins que ce ne soit cet amer goût de rétro qui nous empoisonne dans l'Eglise.  Pourtant cet événement est occasion de réfléchir à nos comportements lorsque nous sommes aux commandes de l’un de ces engins. Sentiment de puissance, de supériorité, de domination ? inconscience face au danger ?... La demande de pardon s’en faisait l’écho :

  • Pardon pour nos manques de patience et de prudence au volant,
  • pardon pour toutes les fois où notre conduite a été pour nous un moyen d’exprimer le pouvoir et la domination au lieu d’être source de partage et de solidarité
  • pardon pour nos refus de marcher à ta suite, Seigneur.

Dans son homélie le célébrant a mis en parallèle les textes de la liturgie et nos comportements de conducteurs, tout en l’émaillant de citations du Pape François lors de la veillée pour la Paix dans le monde la veille au soir, à partir de trois mots-clés : fraternité - fragilité - responsabilité. Frères fragiles et responsables les uns des autres. "Oui, tu es le gardien de ton frère. Être une personne humaine signifie être gardiens les uns des autres !" a dit le Pape François samedi soir place St Pierre, même si c'était dans  un contexte bien différent.

JPEG - 119.6 koA la fin de la messe le patron d'une auto-école de la ville a retracé les grandes étapes de la sécurité routière qu'il a regroupées en 4 périodes : de la 2e guerre mondiale à 1970 - 1970-1990 - 1990-2000 et de 2000 à aujourd’hui. Toute une réglementation qui a contribué à passer de 14 000 morts par an à 3 900.

JPEG - 145.2 koEt après la messe la bénédiction des conducteurs. Une centaine de véhicules ont ainsi défilé : voitures, vélos, motos, quads, skateboards et même une trottinette. Quelques belles machines que les enfants dévoraient des yeux. Chacun était accueilli par un "bonjour" et un mot amical du prêtre qui s'est aussi montré intéressé par les belles bécanes ("et celle-là c’est quel modèle ?") et ça leur a fait plaisir aux motards qu'on s'intéresse à leurs motos et qu'on les regarde avec bienveillance. Il demandait aussi à chaque conducteur son prénom, et celui du passager, et du "bout d’chou là-bas derrière".  "Annie et Erwan, que le Seigneur vous bénisse, au nom du Père et du Fils et du St Esprit, Amen, et bonne route !"

Ce week-end était sous le signe de la Paix, là aussi chacun s'est senti invité à être artisan de Paix au volant de son véhicule.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"