dimanche 16 septembre 2012

Animateur de chants, c'est du boulot

  Dans ma paroisse, comme dans la plupart des paroisses, il y a des animateurs, dont je fais partie. Je considère cela comme un service pour aider à la prière de l'assemblée et au chant et aussi pour que la célébration se déroule le mieux possible. De ce fait on veille au bon déroulement, à l'enchaînement, à ce que chacun sache quand intervenir etc. Parfois il y a des imprévus... il faut faire face... et tout se passe bien. Mais hier soir, je crois quand même qu'il y avait un faisceau d'emmerdes (ah pardon, j'ai vérifié, Larousse ne dit pas que c'est un gros mot, juste que c'est "populaire")
  1. D'abord, y avait pas de sacristain... mais ça on s'en doutait et Loïc avait préparé l'essentiel, sauf qu'il manquait les feuilles pour l'assemblée. Donc Jean-Paul s'est précipité au presbytère à l'autre bout de la ville pour récupérer les précieuses feuilles
  2. pendant ce temps l'organiste et l'animateur (ma pomme) mettent au point leur service. Et quand Joseph s'avise d'allumer les spots du chœur, l'ampli de l'orgue pousse une gueulante assourdissante et continue qui ne cesse que quand on lui coupe le jus. Et il recommence son beuglement chaque fois qu'on redonne du jus
  3. donc on s'est rabattus sur l'orgue à tuyaux, mis au rancart depuis plusieurs mois, si content de reprendre du service qu'il a été impeccable pendant toute la messe, qui a quand même fini par commencer
  4. préparation pénitentielle : échange de regards et coups de menton entre le célébrant et l'animateur (ma pomme ai-je déjà dit). Je fais signe NON (sous-entendu, il n'y a pas de chant de prévu ici). Le célébrant, qui n'est pas à l'autel, est perturbé, ne sait plus ce qu'il faut dire... va à l'autel... feuillette en vain son livre... et finit par chanter, de mémoire, Seigneur Jésus envoyé par le Père etc. Intérieurement je pense : tiens encore un qui n'a pas regardé sa feuille avant de venir... pourtant, ça m'étonne un peu de lui.
  5. après l'oraison tout le monde s’assoit... et personne ne se relève pour la lecture... A nouveau coup d’œil ici ou là, et quelqu'un s'avance dignement pour faire la lecture. Bon c'est clair l'équipe liturgique est très défaillante, en la personne de Christelle
  6. pendant cette lecture... j'avise l'assemblée : à qui vais-je envoyer un autre coup d’œil pour la 2e lecture... et la PU... et la distribution de la communion ?... 
  7. mais je n'avais jamais vu qu'il y avait un rayon de soleil foudroyant sur l'ambon pile poil de 19 h 12 à 19 h 14, comme par hasard au moment où je dois chanter le psaume ! Le soleil, plus les ratés précédents, plus "à qui je fais un coup d’œil pour la lecture suivante"... et puis zut je ne vois rien avec ce soleil... je rate une prise de verset... mais je me récupère... non mais faut pas croire que tout a raté quand même !
  8. enfin je fais mon énième coup d’œil en descendant les marches, et sans me casser la figure s'il vous plaît
  9. pendant l'homélie, dernière démarche pour un lecteur de la PU, ouf, on va en voir le bout !
  10. anamnèse : je mets en application les recommandations de la chef de la chorale : je reste à ma place, l'assemblée chante toute seule... sauf que les paroles ne sont pas sur la feuille de messe et que j'ai un trou sur les derniers mots et que tout le monde a un gros trou sur les 5 derniers mots
  11. chant de communion : l'assemblée n'a pas encore compris que c'est au refrain qu'elle chante de préférence, pas au couplet. Donc je me paie le refrain quasiment seule et j'ai la gorge qui pique... résultat, gagné, le couplet cafouille... non, c'est pas que je ne sais pas, c'est juste que je n'ai plus de voix
  12. bon, ben ça va être tout pour ce soir... C'est pas toujours cool animateur de chants à la messe. On appelle aussi ça : gérer le moment présent ;-)
  13. précision finale : après la messe on cause un peu, le célébrant et moi... il n'avait pas la bonne feuille de préparation c'était celle de demain, pour l'accueil du nouveau curé...
A part ça tout s'est très bien passé ! Mais quand même pourquoi y a des jours, comme ça, où on se ramasse toutes les crasses en même temps ?

O Seigneur, pardon, tu t'y retrouves là-dedans ? !... Parce que c'était quand même d'abord pour Toi et pour célébrer ensemble Ta Pâque. Mais je parie qu'il n'y a que Toi et moi qui nous sommes aperçus de ces cafouillages ! ;-)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"