mardi 18 septembre 2012

Bonjour M'sieur le curé... bienvenue

Un précédent billet appelle naturellement celui-ci en écho. C'est en effet dimanche dernier que nous avons accueilli notre nouveau curé en provenance de La Roche sur Yon où il était déjà curé-doyen. Donc la tâche, il la connaît, même si elle est à conduire dans le grand Sud du département qu'il ne connaît pas. C'est pour ça qu'au début de la messe un membre du conseil de paroisse lui a présenté ce territoire où il est envoyé : aspects humains, socio-économiques et religieux.

L'installation d'un curé, selon l'expression consacrée, c'est l'envoi en mission officiel, par l'évêque ou son délégué, du curé sur un territoire donné (la paroisse). Mission précisée dans une lettre de mission lue en début de célébration. La présence du délégué de l'évêque signifie la communion de l’Église, la communion avec l'évêque de qui le curé tient sa mission.

Doyen, vous aurez à promouvoir et coordonner la pastorale du doyenné en lien avec les orientations diocésaines. Vous porterez également le souci de vos frères prêtres et diacres...

Curé, vous êtes le pasteur des paroisses qui vous sont confiées pour accomplir la charge d’enseigner, sanctifier et gouverner, en lien avec les prêtres et le Conseil de paroisse.

 Ces 3 dimensions de sa charge sont signifiées à 3 reprises au cours de la messe d'installation :
- enseigner : avant la lecture de l'évangile le vicaire épiscopal remet solennellement l’Évangéliaire au nouveau curé avec ces paroles : Recevez  l'Evangile pour annoncer la bonne Nouvelle au peuple qui vous est confié
- sanctifier : à l'offertoire il reçoit le pain et le vin pour les offrir et les consacrer en Corps et Sang du Christ
- gouverner : le curé est chargé de conduire le peuple de Dieu, d'être le garant de la communion, il est d'abord un pasteur. Dans son intervention finale il a présenté aux paroissiens sa ligne d’action, les chantiers qu’il compte mettre en œuvre ou poursuivre, dans l’ouverture et le dialogue.

Un autre moment fort de la célébration est l'engagement public du nouveau curé au service de cette portion du Peuple de Dieu qui lui est confiée et la réponse de l'assemblée, dans un dialogue avec le délégué de l'évêque : 

♦  François, veux-tu accomplir avec sagesse le ministère de la Parole ?...  
                    Oui, je le veux
♦ ... veux-tu célébrer avec foi les mystères du Christ ? 
                    Oui, je le veux
♦ ... veux-tu implorer la miséricorde de Dieu pour le peuple qui t’est confié ? 
                    Oui, je le veux
♦ ... veux-tu, de jour en jour, t’unir au souverain prêtre, Jésus-Christ... et te consacrer à Dieu avec lui pour le salut du genre humain ? 
                    Oui, je le veux

puis avec l’assemblée :
♦ et vous, frères, voulez-vous œuvrer ensemble pour le service de Dieu et la croissance de son Église ? 
                    Oui, nous le voulons
voulez-vous partager avec vos prêtres, spécialement le nouveau pasteur envoyé parmi vous, les soucis et les joies du ministère, la mission et la prière de l’Église.
                    Oui, nous le voulons.

Un moment fort de la vie paroissiale, où on se sent d'un même peuple, attelés à une même Œuvre pour que grandisse le Royaume de Dieu ;
où il nous donné de saisir l'ampleur d'une responsabilité et de nous y associer à notre mesure, au-delà des divergences inévitables.
L'installation d'un curé ce n'est pas un accueil ordinaire c'est tout un engagement en Église,
engagement du curé,
engagement des chrétiens avec lui.
On a bien saisi ce deuxième point ?....


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"