mardi 17 avril 2012

Chrétien (et) électeur


Oser un billet de blog sur ce sujet au cours de la dernière semaine, juste avant le premier tour, ça fait quand même "on connaît... on a déjà vu... ça suffit..." Après tout ce qu'on a pu lire, écrire, voir, entendre, encore un ! D'accord, rien à ajouter, car il y en a eu beaucoup, et de très bons, mais juste regrouper, rappeler quelques pistes de réflexion proposées pour discerner et voter en chrétien.

Si l’Église nous rappelle que voter est un droit et un devoir ("Que tous les citoyens se souviennent donc à la fois du droit et du devoir qu'ils ont d'user de leur libre suffrage, en vue du bien commun", Constitution Gaudium et Spes n° 75, § 1), il n'est pas dans son rôle de donner des consignes de vote. Chacun est et reste libre de décider en conscience ce qu'il doit faire. Et ceci vaut pour des élections comme pour toute décision, de quelque ordre soit elle. Mais pas une décision à l'aveugle, à la lueur de l'humeur du moment. Une décision en conscience et éclairée. Et c'est à ce niveau qu’intervient l’Église : apporter des éléments de discernement, un éclairage qui prend appui sur la Tradition, la doctrine sociale de l’Église, l’Évangile.

Dans sa réflexion le chrétien cherche à concilier l'enseignement de l’Église, son histoire personnelle, la situation actuelle et le regard sur le monde pour décider en conscience ce qui paraît le mieux pour aujourd'hui. Le mieux dans le souci du bien commun. Ce bien commun qui n'est pas la somme des intérêts particuliers et individuels, mais "un vouloir vivre ensemble qui se donne tous les moyens de sa réalisation concrète" selon l'expression de Sr Geneviève Médevielle (La Croix, 14 avril 2012).

Dès octobre 2011 les évêques de France ont publié un texte non pour imposer un choix mais pour donner des éléments de réflexion et de discernement. Et "Pour aller plus loin" ils ont épinglé 13 pistes dans les domaines de la bioéthique, la morale, l'économie, la société... 13 sujets fondamentaux au regard de la morale chrétienne et de la doctrine sociale de l’Église :
  1. Vie naissante
  2. Famille
  3. Éducation
  4. Jeunesse
  5. Banlieues et cités
  6. Environnement
  7. Économie et justice
  8. Coopération internationale et immigration
  9. Handicap
  10. Fin de vie
  11. Patrimoine et culture
  12. Europe
  13. Laïcité et vie en société

► Quelques références pour se forger une opinion et pour un vote de chrétien :

Constitution Gaudium et Spes dont la 2e partie traite De quelques problèmes plus urgents dont les questions de politique aux paragraphes 73 à 76.
Déclaration des évêques de France en vue des présidentielles, en date du 3 octobre 2011 : "Élections : un vote pour quelle société", suivi d’Éléments de discernement" et de pistes pour aller plus loin.
♠ Afin d'aider les électeurs dans leur participation aux prochains scrutins, Mgr di Falco, évêque de Gap et d'Embrun, fait paraître quotidiennement sur le site du diocèse des éléments-clés de la Doctrine sociale de l’Église.
♠ Le site de la Doctrine sociale de l'Eglise (avec les textes officiels)


► Plus directement en lien avec les candidats et leurs propositions :
 ♠ Koztoujours : synthèse des propositions de 4 candidats (F. Bayrou, F. Hollande, M. Le Pen, N. Sarkozy) au regard des 13 "éléments de discernement" donnés par les Evêques de France
 ♠ Un autre tableau interactif, sur le site de Le Monde, qui permet de mettre en regard les propositions des candidats, par thème et par candidat.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"