mardi 26 juillet 2011

Les grands absents de l'évangile

Sainte Anne et Marie
église Notre-Dame - Fontenay-le-Comte (85)

Aujourd'hui, Papys et Mamies ont le vent en poupe. Grands parents certes, mais encore jeunes et alertes, ils sont la joie de leurs enfants (et la leur) en gardant les petits enfants, pendant les vacances, le temps d'un week-end en amoureux pour les parents, d'un dîner avec des amis, d'un cinéma...

Et ils font au moins autant le bonheur des petits enfants. Une complicité s'installe entre eux... quelques confidences d'ado quand le petit, la petite, a grandi.

A tel point qu'il y a une fête des grands mères (1er dimanche de mars) pour les honorer et, plus récemment, une fête des grands pères (1er dimanche d'octobre) avec un site officiel pour ces messieurs, s'il vous plaît ! Même si ce sont d'abord des opérations commerciales, ça dit quand même quelque chose de leur place dans la société et dans nos vies.

Et Jésus, qui a eu une vie en tout semblable à la nôtre (c'est St Paul qui le dit), on ne sait rien de ses grands parents. Juste deux jolis prénoms, Anne et Joachim, qui n'apparaissent, même pas dans les évangiles, mais dans des écrits du 2ème siècle (rien que ça : 200 après!). Et pourquoi il n'a pas parlé d'eux, Jésus ? Peut-être simplement qu'il ne les a pas connus... C'est vrai que  même de son père on ne sait pas grand chose, et de sa mère il ne parle guère non plus, et pourtant il a vécu avec eux. Alors, les grands parents !....

Pourtant aujourd'hui l’Église les honore, même si on ne sait quasiment rien d'eux. Juste un hommage, une petite oraison aussi simple que ce qu'a dû être leur vie. Alors j'aime bien redire cette hymne de Claude Bernard, même si ce n'est pas tout à fait ce que nous propose la liturgie des heures aujourd'hui :

De toi je ne sais rien, de toi qui connais Dieu,
je te dis seulement : tu es le Maître
et toi tu me réponds : en vérité, il faut renaître.


1 commentaire:

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"