vendredi 22 juin 2012

Quand tu parles à un malade tu pèses tes mots, n'est-ce pas ?

Dans ma communauté je suis avec une Sœur qui est en traitement pour un cancer. Elle en parle facilement, ce n'est pas un sujet tabou, ça n'empêche pas d'en parler avec délicatesse et de peser ses mots.

L'autre jour elle a rencontré une "amie" (?...) qui lui a demandé de ses nouvelles :
















Ouf ! ça fait du bien d'entendre ça !
Disons que c'est un peu une spécialiste des mots délicats, genre je-ne-saurai-jamais-c'qui-faut-dire-et-c'qui-faut-pas-dire...


1 commentaire:

  1. Malheureusement , je connais le problème, ce n'est pas le cancer, mais la maladie est toujours présente, il est effectivement difficile de parler parfois, je pense qu'il ne faut pas faire l'autruche, en parler peut aussi quelquefois faire du bien, il est nécessaire de trouver le bon moment, le malade doit être réceptif, ou demandeur, mais cela reste toujours compliqué, c'est aussi les aider que d'en parler, il y a aussi des grands moments de solitude, de doute( pou eux et pour nous), pas de solutions miracles, il faut y aller à l'instinct. ZD

    RépondreSupprimer

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"