dimanche 30 octobre 2011

Chant nouveau... c'est quoi au fait ?

Dans notre paroisse on est drôlement bien organisés, tout au moins en ce qui concerne la préparation de la liturgie des dimanches. Planning ici (organistes), planning là (animateurs), propositions de chants, tout y est pour que ça marche bien. Quelques petites discussions quand on prépare les programmes de chants où on est tiraillés entre renouveler le répertoire mais pas trop parce que ça bouscule et nos-assemblées-n'apprennent-pas-aussi-vite-qu'autrefois (vous voyez ce que ça veut dire), tenir compte des directives diocésaines ;-(  et du pré-répertoire arrêté par la commission ad hoc... ;-(( Bon, j'avoue qu'il m'arrive de râler, mais y a que là que je râle ;-)   parce que je trouve qu'on est parfois bridés.


Donc ce matin, programme archi classique. Contre partie intéressante, il faut quand même le dire, c'est que l'assemblée participe bien et ça c'est drôlement appréciable quand on est animateur d'avoir une assemblée qui participe ♫. Et quelle n'est pas ma surprise, à la fin de la messe, de voir une jeune femme encore jeune venir vers moi : "Est-ce que vous pouvez me donner la référence du Kyrie ? Je l'ai trouvé très beau et je ne le connais pas. Je suis organiste à...(une ville importante quand même)." J'en profite pour en rajouter : il y avait aussi le gloria et toute la messe de cette référence-là. "Oui, oui, mais justement, je ne connais pas, et c'est très beau." Donc je lui donne la référence avec plaisir : AL 183. Ici ça fait des lustres qu'on chante cette messe-là, alors on est étonnés qu'elle puisse ne pas être connue, et peut-être aussi ne sait-on plus l'apprécier...

Mais au fait, si elle l'a trouvée belle (la Messe pour un dimanche, de Guillou, AL 183), n'est-ce pas aussi parce qu'elle était bien sue, chantée généreusement par toute l'assemblée et non par un filet de voix timides ? Et nous voilà revenus au premièrement...

En fait, ça nous arrive à tous d'aller ailleurs et de découvrir des chants nouveaux (pour nous) qui ont déjà 20 ou 30 ans de service ! Vieux... nouveau...tout cela est bien relatif, et jugé à l'aune de mon territoire.

Et pendant ce temps-là nos chorales paroissiales sont à Lourdes pour le congrès national ANCOLIES, et qu'est-ce qu'elles font ? Elles apprennent encore de nouveaux chants ! Ah oui, c'est quoi un nouveau chant ?


1 commentaire:

  1. Il ne faut pas toujours obéir aux directives du diocèse.Jd trouve que les chants nouveaux sont tristes a mouriret les paroles sont d'un très faible niveau.A priori les successeurs de C Vilmllrneuve et D Rimaud ne sont pas encore nés.

    RépondreSupprimer

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"