lundi 12 mars 2012

Ce mail qui me nargue


Dans ma liste de mails il y en a un que j'ai laissé en "non lu" et qui flashe et me nargue chaque fois que j'ouvre ma messagerie. Ce mail reçu il y a quelques jours et qui m'invite à une session de formation. "...On a pensé que tu pourrais y participer". Il est des moments où j'aimerais mieux qu'on ne pense pas à moi.

1ère réaction : encore ! Je trouve décidément qu'on pense un peu trop à moi, j'ai déjà été embarquée dans la session des secrétaires il y a quelques jours et en voilà déjà une autre qui se profile.

2ème réaction : 6 jours de session, c'est énorme, c'est onéreux en temps ! Et puis en juillet. Et zut. Et si j'ai une autre proposition plus intéressante à ce moment-là, je serai coincée.

3ème réaction : je lis de plus près le paragraphe qui présente la pédagogie de la session. Alors là c'est carrément pas mon truc, trop onéreux en implication perso. Je n'ai pas du tout envie de m'embarquer la-dedans.

Je note quand même que j'ai dix jours pour répondre. 
On verra, laissons dormir... 
Et hop, sous le coude... enfin, façon de parler.

Mais ce mail est toujours là, chaque fois que j'ouvre ma messagerie, qui flashe, qui me provoque... et les jours que je vois filer, trop vite.

Peu à peu s'installe tranquillement l'idée que c'est une chance qui m'est offerte, une invitation à découvrir autre chose, d'autres façons de travailler, d'autres personnes... jusqu'à devenir conviction que refuser c'est rater quelque chose.

Et voilà, les 10 jours sont arrivés à leur terme. 
Le refus-trouille s'est transformé en opportunité-chance-à-saisir. 
Et j'ai accepté.

En repensant maintenant à cette petite histoire, je me dis que ce ce mail, là, en gras, au milieu de ma liste et qui me narguait a participé à sa façon au travail de maturation, plus ou moins consciemment. Et qu'il n'est peut-être pas innocent dans la décision finale.

Et on voudrait me faire croire qu'internet est nuisible à la vie spirituelle ?... 


2 commentaires:

  1. eh bien, on peut appeler ça de la procrastination positive, non?????
    marie-France D.

    RépondreSupprimer

Laisser un commentaire et sélectionner un compte ou "Anonyme"